La Dépêche tout le monde connait, mais il y a aussi des David de l'information ...

La presse régionale, pour la plupart d’entre nous,

c’est la Dépêche   la depeche

avec ses différentes éditions locales, Sud-Est, Toulouse, …. Ce Goliath de papier est dirigé & contrôlé par le radical socialiste Jean-Michel Baylet, qui est président directeur général du groupe de presse La Dépêche. Ce média est pour lui un moyen de « faire pression sur les acteurs régionaux », ainsi que le résume si bien l’encyclopédie Wikipédia.

Mais à ses côtés, souvent bien moins connus, avec des parutions hebdomadaire ou mensuelle, plusieurs médias ont fait leur nid et apportent une diversité éditoriale, face au géant régional.

La Voix du Midi     La Voix du Midi, avec ses éditions Toulouse et Lauragais, parait toutes les semaines le jeudi. C’est dans l’édition Lauragais que vous trouverez des articles sur St-Orens, l’édition Toulousaine étant consacrée à la vie de la métropole, sous ses différents aspects politique, culturel. L’abonnement papier est de 49 €/an.

journal toulousainAprès la faillite et la liquidation judiciaire prononcée en mars 2014, Le Journal Toulousain, hebdomadaire, renaît de ses cendres sous la forme d’une SCOP, avec une nouvelle formule papier le 4 septembre avec 28 pages. Précisons qu’il se limite à la vie de l’agglomération toulousaine. L’abonnement papier, avec 50 numéros, est  à 49,99 €/an. Un abonnement numérique,avec le journal au format PDF est proposé à 10 €/an. Nous lui souhaitons bonne chance !

La Dèche    La Dèche du Midi, à ne surtout pas confondre avec sa consœur la Dépêche, car on pourrait s’y tromper.  Si vous prêtez attention à son sous-titre, vous êtes prévenu : « journal humoristique, participatif et gratuit de désinformation qui raconte n’importe quoi, n’importe quand et à n’importe qui mais surtout sur Toulouse et sa région ».

friture mag    Friture, le journal des possibles dans le Grand Sud, mensuel, l’abonnement pour 52 numéros est de 30 €/an.

n’oublions pas les gratuits quotidiens qui proposent des pages toulousaines :

 20 minutes

direct_matinDirect matin

metronewsMétro news