Débat Café’In : la ronde des romans

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Marcel Maurel dit :

    Pour ma part, j’ai aimé « Nos richesses », 216 pages, 17 € aux Éditions du Seuil.
    Entre Alger aujourd’hui et la ville de 1935, une échoppe dans une petite rue semble avoir défié le temps. Et la plume un peu magique, un peu sacrée de Kaouther Adimi nous transporte entre ces deux époques.

    Avec cette formidable aventure que celle d’Edmond Charlot, amis des lettres et des livres qui fonde une librairie à Alger dans les années 30. Ami aussi d’Albert Camus dont il publiera le premier texte, sa vie est totalement dédiée à l’écrit, à cette volonté farouche qu’ont certains à vouloir absolument transmettre et diffuser l’écrit imprimé …
    extrait de La dépèche : https://www.ladepeche.fr/article/2017/09/17/2647040-alger-traces-homme-aimait-livres.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.